Les Odonates du Plan de La Garde [Var]



Des Libellules reproductrices et migratrices fréquentent le Plan de La Garde.


Contexte : Le Plan de La Garde est une zone humide en pleine mutation avec la mise en place d'un Parc Nature par le Conseil départemental du Var. C'est un site précieux pour la faune mais la pression anthropique y est importante et demande à être strictement régulée au niveau des chiens, trop souvent en liberté et pénétrant dans les étangs. 

Libellulidae

Orthétrum brun (Orthetrum Brunneum

Image en Une : mâle mature le 24/6/2017.

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum

Un mâle mature le 24/6/2017 :



29/4/2017, en Une, un couple en coeur copulatoire.


Crocothémis écarlate (Crocothemis erythraea)


24/6/2017, mâle mature.


Cette espèce est très facile à identifier en France en ce qui concerne les mâles matures. Mais celà va-t-il durer ? En effet, une espèce africaine au mâle tout rouge très proche de notre "Croco", mais dont les aires alaires orangées sont bien plus importantes, s'implante actuellement en Espagne et saura bien franchir la frontière avec la France. Retenez son nom, Trithemis kirbyi...

Sympétrum à nervures rouges (Sympetrum fonscolombii)

9/4/2017, le premier mâle imago immature observé.


Juin 2016. Je croise facilement aux moins une dizaine d'imagos mâles matures autour des deux grands étangs du Plan. L'espèce s'y reproduit car j'ai à ce jour (25/6/2016) trouvé deux exuvies. J'ai aussi observé des pontes. Mais, contrairement au Sympétrum strié évoqué plus bas, pas d'imagos immatures.

Sympétrum strié (Sympetrum striolatum)

Juin 2016. De la fin mai à fin juin 2016, observation de très nombreuses émergences. Lire cet article sur le Sympétrum strié au Plan de La Garde
 
Mai 2016. Femelle immature.

Trithémis pourpré (Trithemis annulata)

25 juin 2016. Mâle mature. C'est une première mention de l'espèce dans la base de données Faune-Paca pour la commune de La Garde. Cette espèce d'origine africaine et tropicale, mais déjà bien implantée en Grèce, Italie, Espagne, Portugal et Corse, se propage peu à peu en France continentale, zones méditerranéenne et atlantique (Aquitaine). Personnellement, je la croise encore assez rarement et ponctuellement dans le Var.
 

Aeshnidae

Gare à la confusion possible entre les mâles des deux espèces ci-dessous, les Anax napolitain et porte-selle. La "selle" est la bande bleue de l'abdomen. Plus étroite chez le porte-selle. Autre élément à noter, le napolitain a les yeux verts.

 Anax napolitain (Anax parthenope)

Juin 2016. Imago mâle mature en vol. L'espèce pond dans les deux grands étangs.

Anax porte-selle (Anax ephippiger)

 
Avril 2016. Nouvelle espèce pour le site, l'Anax porte-selle en migration. Ici un mâle. Probablement plusieurs dizaines répandus de manière diffuse sur le Plan. L'espèce est migratrice, les émergents des zones méditerranéennes ne se reproduisent pas sur place et nous ne savons pas où ils vont. Il peut y avoir des déplacements de millions d'individus et certaines vagues peuvent atteindre l'Islande. Un individu a même été capturé en Guyane grâce aux vents Alizés ! (Grand et Boudot, 2006).

Coenagrionidae 

Ischnure élégante (Ischnura elegans)

19/4/2017, l'espèce est commune, mais moins cet individu : une femelle mature andromorphe, ce qui signifie qu'elle porte les couleurs du mâle.

Ischnure naine (Ischnura pumilio)


19/6/2016. Photo en Une. Femelle immature. Chez cette espèce, la femelle adopte d'abord la couleur orange. C'est le stade dit "aurantiaca". Ensuite, elle arborera ses couleurs définitives, vert et noir. Mais... certaines, les femelles andromorphes, deviennent bleues comme les mâles !

Lestidae

Brunette hivernale (Sympecma fusca)

19/4/2017, une femelle.


Avril 2016. L'espèce est assez précoce, c'est souvent le premier odonate de l'année capté sur le site.


Leste verdoyant méridional (Lestes virens virens).

Juin 2016. Mâle mature.